• Mon DIY de rentrée : une lampe/organisateur de bureau

    tissu, fleurs, rayures, coupons de saint pierre

    Pour bien commencer la rentrée, j'ai décidé d'organiser mon bureau avec tout un tas de boites aménagées en rangement mural et une lampe intégrée dans l'une d'elles. 

     diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    Pour le matériel, j'ai craqué sur la collection de rentrée scolaire des Soeurs Grene !

    Des boîtes gigognes, un montage pour suspension électrique, des carnets, des tickets, des étiquettes, des crayons, et autres accessoires de bureau... le tout dans des coloris pastels et avec des motifs géométriques tendance...

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene 

    Pour construire cet organisateur de bureau, commencez par la lampe. 

    Il vous faut : la plus grande des boîtes en carton, le montage électrique pour suspension, un tournevis électrique, une prise pour lampe, un crayon, une règle et une perceuse avec une mèche au diamètre du fil électrique de la suspension.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene 

    Marquez le point à percer dans la boîte pour marquer l'endroit où percer pour passer le fil électrique.

    Ce point se situe sur l'un des petits côtés de la boîte, centré horizontalement et verticalement. Ici, je l'ai décentré d'un centimètre afin de pouvoir poser une petite boîte au dessus sans gêner la sortie du fil électrique.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    Avec la perceuse, percez un trou dans la boîte, sur la marque.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene 

    Avec le tournevis électrique, démontez la base du câblage électrique de la suspension pour mettre les fils à nue.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene 

    Enlevez la petite vis plastique située au dessus de la douille. Passez le câble électrique à travers le trou, en plaçant la douille dans la boîte. Fixez la douille en remettant la vis plastique au-dessus de l'épaisseur de la boîte.

     diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    Avec le tournevis électrique, fixez la prise au bout du câble électrique.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    Votre lampe es prête à fonctionner ! N'oubliez pas d'utiliser une ampoule basse tension afin que la boîte en carton ne chauffe pas.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

     Cliquez sur la photo pour voir l'animation en grand.

    Placez la lampe sur votre bureau et contre un mur. Assemblez toutes les autres boîtes et leur couvercle autour de la lampe selon vos envies et vos besoins de rangement ! Pour un montage pérenne, fixez les boîtes entre-elles avec de l'adhésif double-face pour moquette.

    tuto, lampe, bureau, rentrée, bleu de sienne, soeurs grene

    Rangez tous vos trésors dans cet organisateur de bureau : vous voilà prête pour la rentrée !

    tuto, lampe, bureau, rentrée, bleu de sienne, soeurs grene 

    Choisissez une boîte avec un intérieur clair, voir blanc pour que ce dernier renvoie la lumière. Un intérieur sombre absorbera la lumière en créant un éclairage tamisé.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    Remplissez des bocaux de trombones et étiquettes comme un petit cabinet de curiosités dédié à la papeterie !

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    En guise de pot à crayon, j'ai utilisé un cornet à pop corn.

    diy, lampe, boite, bureau, bleu de sienne, soeurs grene

    Avec les couvercles des boîtes, créez de petits tableaux pour décorer votre bureau.

  • DIY : mon pendentif Katagami

    Depuis longtemps, j'admire la beauté et la minutie des Katagami japonais. Ces pochoirs en papier découpé servent à imprimer les motifs traditionnels des kimonos. Ce sont de véritables oeuvres d'art aux motifs géométriques, répétitifs, inspirés par la nature, la faune et la flore du Japon... 

    pendentif, katagami, ouuf, bleudesienne, DIY

    C'est de l'esprit de ces motifs que j'ai réalisé un petit pendentif décoré de fleurs de cerisier...

     

    pendentif, katagami, ouuf, bleudesienne, DIY

    Ce pendentif a été réalisé à partir de matériel issu de la OUUF "l'atelier biscuit", à retrouver sur le site de Once Upon Une Fois.

     

    pendentif, katagami, ouuf, bleudesienne, DIY

    J'ai utilisé la lanière de suédine argent et le médaillon ovale en porcelaine de l'Atelier 196, ainsi que le feutre pour porcelaine et céramique d'edding.

    collier-katagami-etape-1.jpg

    Avec le feutre pour porcelaine, dessinez de petites fleurs japonaises sur le médaillon.

    pendentif, katagami, ouuf, bleudesienne, DIY

    Habillez le contour de ces fleurs par des volutes de petits points inspirés des motifs de kimonos japonais.

    Faites cuir le pendentif pour fixer le feutre, en suivant le mode d'emploi du fabricant.

    pendentif, katagami, ouuf, bleudesienne, DIY

    Passez la lanière en double dans le trou du pendentif afin de la fixer comme un lien.

    pendentif, katagami, ouuf, bleudesienne, DIY

     Fermez le collier par un simple noeud autour du cou.

  • DIY : mon tissage mural

    A voir les tissages de Jésus Sauvage, de Morganours et de Julie Robert

    il m’est venu l’envie de m’y remettre !

    diy, tissage, mural

    J’ai la chance d’avoir une maman artiste et qui a entre autre fait beaucoup de tissage quand j’étais petite sur un véritable métier qui occupait tout l’atelier ! Par la suite, elle m’a offert un mini-métier à tisser à taille enfant et j’y ai passé de nombreuses heures…Alors voir aujourd’hui le tissage revenir à la mode, cela me fait remonter plein de souvenirs d’enfance !

    Voici donc un petit tuto pour construire votre métier à tisser et réaliser un panneau mural décoratif. 

    diy, tissage, mural

    Pour  construire un métier à tisser, il vous faut une planche de bois 1,5 cm d’épaisseur (pour sa taille, ajouter 10 cm à la hauteur et la largeur du panneau tissé que vous souhaitez obtenir), des clous à tête de 3 ou 4 cm de haut, un marteau, une règle, un crayon à papier.

    Pour le tissage, il vous faut : un fil de chaîne (ici, du coton beige), des pelotes de laines (ici du fil pour crochet en dégradé Elle Tricote et un écheveau de fils de soie extraits de saris indiens achetés il y a bien longtemps dans l’idée que j’en ferai un jour quelque chose…) , un peigne (ici un peigne africain), une navette (ici une baguette de bois poncée en creux à chaque extrémité pour accueillir le fil), une aiguille à laine.

      

    Fabriquer son métier à tisser :

    diy, tissage, mural

    Sur la planche, à 3 ou 4 cm du haut et 3 cm du bord gauche, tracez un trait tous les centimètres horizontalement, jusqu’à 3cm du bord droit. Faites de même en bas à 3 ou 4 cm du bord.

     diy, tissage, mural

    Plantez un clou sur chaque repère, suffisamment profond pour qu’ils tiennent bien. Attention cependant à ne pas dépasser de la planche au dos.

     diy, tissage, mural

    Montez le fil de chaîne : Faites un nœud autour du premier clous en haut à gauche, puis passez le fil autour du premier clou en bas à gauche, puis du second clou en haut, puis du second clou en bas… et ainsi de suite jusqu’au dernier clou en bas à droite. Tendez bien le fil et fixez le avec un double nœud. Coupez le fil en laissant 2 ou 3 cm de fil supplémentaire.

     diy, tissage, mural

    Glissez la règle métallique horizontalement dans le fil de chaîne en la passant dessus, dessous, dessus, dessous… Placez la règle tout en haut, contre les clous. Cela permet de garder l’espace de la branche de fixation à la fin du tissage et cela écarte aussi la chaîne comme il faut pour passer le fil de trame.

    diy, tissage, mural

     Préparez la première navette : enroulez un métrage de laine autour de la navette en faisant un tour autour d’une des dents au départ pour bloquer le fil. Coupez le fil une fois enrouler 10 à 15 tours de fil autour de la navette et coupez le fil en le laissant libre sur une bonne longueur (supérieure à la largeur du métier à tisser).

    diy,tissage,panneau,mural

    Passez la navette dans le fil de chaîne, le long de la règle, dessous, dessus, dessous, dessus… en inversant le sens du tissage par rapport au passage de la règle. : les fils de dessous deviennent ceux du dessus et ceux du dessus deviennent ceux du dessous.

     diy, tissage, mural

    Une fois la navette passée, vous obtenez le premier fil de trame passé dans la chaîne. Tendez ce fil et laissant quelques centimètres de libre à gauche et  brossez-le horizontalement vers la règle avec le peigne.

     diy, tissage, mural

     Repassez la navette dans l’autre sens, en inversant les fils dessus et dessous. Plaquez le deuxième fil de trame contre le premier avec le peigne, et continuez ainsi sur plusieurs aller-retour en inversant les fils de chaîne à chaque fois et en peignant la trame pour la serrer vers le haut.

     diy, tissage, mural

     Montez ainsi le fil de trame jusqu’à épuisement de la navette. Finir le fil en le laissant libre de quelques cm sur le côté. Préparez une autre navette avec un nouveau fil et passez la de la même façon dans le métier en inversant les fils de chaîne par rapport au passage d’avant : dessus, dessous, dessus, dessous…

     diy, tissage, mural

    Finissez cette deuxième navette puis préparez une navette de fil de soie.

     diy, tissage, mural

    Réalisez un motif avec le fil de soie : passez la navette de la même façon que les fois précédente mais pas sur toute la longueur du tissage, uniquement sur les trois quarts des fils du centre. Peignez ce fil contre les autres fils de trame, laissez une longueur de fil sur la gauche qui sera rentrée au dos du tissage, comme les autres fils, à la fin.

     diy, tissage, mural

    Passez le fil de soie avec la navette sur le fil de chaîne, en diminuant le nombre de fils petits à petits : supprimez le même nombre de fil de chaque côté au fur et à mesure pour obtenir un triangle centré.

    Continuez ainsi le long du tissage, en peignant bien le fil pour serrer le tissage.

     diy, tissage, mural

    Une fois le triangle fini, s’il vous reste une longueur de fil de soie, déroulez-la de la navette et laissez la en pelote le long du tissage. Vous pourrez la reprendre ensuite pour réaliser le reste du motif.

     diy, tissage, mural

    Remplissez maintenant les côtés du triangle. Préparez une navette de fil de laine et passez-la sur le côté jusqu’à limites du triangle.

    diy, tissage, mural

    Faites ainsi des aller-retour sur le côté gauche pour remplir l’espace de fil de chaîne. Serrez bien le tissage avec le peigne.

    diy, tissage, mural

    Faites de même sur le côté droit.

     diy, tissage, mural

    Reprenez le fil de soie sur la navette et réalisez un triangle dans le sens inverse du premier pour créer un motif de sablier.

     diy, tissage, mural

    Un fois le triangle fini, laissez une marge de fil de soie sur le coté. Vous allez remplir les côtés du deuxième triangle de la même façon que pour le premier. Seul changement, vous devez utiliser l’aiguille à laine au lieu de la navette car cette dernière ne passera pas dans la largeur du sommet du triangle.

     diy, tissage, mural

    Remplissez ainsi les deux côtés avec l’aiguille et le fil de laine au fur et à mesure.

    diy, tissage, mural

    Le motif est complet, il ne vous reste plus qu’à tisser une bande horizontale de la même largeur que la bande du haut par laquelle vous avez débuté le tissage.  Tissez différentes couleurs.

     diy, tissage, mural

    Il se peut qu’enserrant le tissage, il se creuse sur les côté et s’arrondisse en bas.  Pour finir le bas du tissage de façon linéaire et le plus près passible des clous, utilisez une aiguille et du fil de laine pour former de petits triangles sur les côtés et récupérer une ligne horizontale droite.

     diy, tissage, mural

     Enlevez la règle du haut du tissage en faisant attention à ne pas bouger les premières rangées de fils.

     diy, tissage, mural

    Enlevez les fils de chaîne de la rangée de clous du haut et repassez aussitôt ces fils dans la règle pour ne pas défaire le tissage. Attention ces étapes sont minutieuses.

     diy, tissage, mural

    Choisissez une branche correspondant au diamètre de fils laissés libres par la règle et d’une longueur supérieure à la largeur du tissage. Progressivement, enlevez la règle et remplacez la par la branche.

     diy, tissage, mural

    Il se peut que vous ayez besoin de rajouter quelques rangs de fils de trame en haut du tissage afin de combler un peu d’espace laissé par le fil de chaîne et que ce dernier soit bien tendu sur la branche. Par ces rangs, utilisez l’aiguille à laine.

    diy, tissage, mural

    De la même façon, enlevez les fils de chaîne des clous du bas et glissez une branche fine à la place. Comblez les trous avec un ou deux éventuels rangs de fils de trame rajoutés à l’aiguille.

    diy, tissage, mural

    Retournez le tissage sur l’envers afin de rentrer tous les fils de façon invisible. Pour cela, passez le surplus d’un fil dans le chas de l’aiguille. Passez l’aiguille dans deux ou trois mailles arrières du tissage, juste au dessus du dernier point du fil, puis tirez sur l’aiguille pour faire passer le fil dans ces mailles.

     diy, tissage, mural

    Coupez le fil à ras de la dernière maille. Procédez de la même façon pour tous les surplus de fils au centre du tissage et sur les cotés : glissez quelques millimètre dans deux ou trois mailles et coupez à ras.

     diy, tissage, mural

    Retournez le tissage sur l’endroit : ni vu ni connu tous les bouts de fils ont disparus !

     diy, tissage, mural

    Pour accrocher mon tissage, j’ai choisi un lien de cuir. J’ai fait deux boucles aux extrémités de la largeur de la branche. J’ai fermé ces boucles avec des nœuds de fils de soie.

     diy, tissage, mural

    J’ai aussi  fabriqué un pompon-gland en fil de soie et l’ai accroché au bas du tissage, au centre de la branche.

     diy, tissage, mural

    Il ne vous reste plus qu’à fixer votre tissage au mur avec un clou, un morceau de masking tape, une punaise…. Ce motif de sablier, symbole du temps qui passe, exprime bien le temps passé à tisser ce panneau ! Vous verrez le tissage est très détendant, c’est un mouvement répétitif et relaxant.

     diy, tissage, mural

    Vous pouvez aussi profiter des petits trous laissés dans le tissage au niveau des jonctions entre fil de laine et fils de soie sur les bords du sablier pour y glisser des fleurs, des herbes folles et autres branchages fins !