DIY : mon tissage mural

A voir les tissages de Jésus Sauvage, de Morganours et de Julie Robert

il m’est venu l’envie de m’y remettre !

diy, tissage, mural

J’ai la chance d’avoir une maman artiste et qui a entre autre fait beaucoup de tissage quand j’étais petite sur un véritable métier qui occupait tout l’atelier ! Par la suite, elle m’a offert un mini-métier à tisser à taille enfant et j’y ai passé de nombreuses heures…Alors voir aujourd’hui le tissage revenir à la mode, cela me fait remonter plein de souvenirs d’enfance !

Voici donc un petit tuto pour construire votre métier à tisser et réaliser un panneau mural décoratif. 

diy, tissage, mural

Pour  construire un métier à tisser, il vous faut une planche de bois 1,5 cm d’épaisseur (pour sa taille, ajouter 10 cm à la hauteur et la largeur du panneau tissé que vous souhaitez obtenir), des clous à tête de 3 ou 4 cm de haut, un marteau, une règle, un crayon à papier.

Pour le tissage, il vous faut : un fil de chaîne (ici, du coton beige), des pelotes de laines (ici du fil pour crochet en dégradé Elle Tricote et un écheveau de fils de soie extraits de saris indiens achetés il y a bien longtemps dans l’idée que j’en ferai un jour quelque chose…) , un peigne (ici un peigne africain), une navette (ici une baguette de bois poncée en creux à chaque extrémité pour accueillir le fil), une aiguille à laine.

  

Fabriquer son métier à tisser :

diy, tissage, mural

Sur la planche, à 3 ou 4 cm du haut et 3 cm du bord gauche, tracez un trait tous les centimètres horizontalement, jusqu’à 3cm du bord droit. Faites de même en bas à 3 ou 4 cm du bord.

 diy, tissage, mural

Plantez un clou sur chaque repère, suffisamment profond pour qu’ils tiennent bien. Attention cependant à ne pas dépasser de la planche au dos.

 diy, tissage, mural

Montez le fil de chaîne : Faites un nœud autour du premier clous en haut à gauche, puis passez le fil autour du premier clou en bas à gauche, puis du second clou en haut, puis du second clou en bas… et ainsi de suite jusqu’au dernier clou en bas à droite. Tendez bien le fil et fixez le avec un double nœud. Coupez le fil en laissant 2 ou 3 cm de fil supplémentaire.

 diy, tissage, mural

Glissez la règle métallique horizontalement dans le fil de chaîne en la passant dessus, dessous, dessus, dessous… Placez la règle tout en haut, contre les clous. Cela permet de garder l’espace de la branche de fixation à la fin du tissage et cela écarte aussi la chaîne comme il faut pour passer le fil de trame.

diy, tissage, mural

 Préparez la première navette : enroulez un métrage de laine autour de la navette en faisant un tour autour d’une des dents au départ pour bloquer le fil. Coupez le fil une fois enrouler 10 à 15 tours de fil autour de la navette et coupez le fil en le laissant libre sur une bonne longueur (supérieure à la largeur du métier à tisser).

diy,tissage,panneau,mural

Passez la navette dans le fil de chaîne, le long de la règle, dessous, dessus, dessous, dessus… en inversant le sens du tissage par rapport au passage de la règle. : les fils de dessous deviennent ceux du dessus et ceux du dessus deviennent ceux du dessous.

 diy, tissage, mural

Une fois la navette passée, vous obtenez le premier fil de trame passé dans la chaîne. Tendez ce fil et laissant quelques centimètres de libre à gauche et  brossez-le horizontalement vers la règle avec le peigne.

 diy, tissage, mural

 Repassez la navette dans l’autre sens, en inversant les fils dessus et dessous. Plaquez le deuxième fil de trame contre le premier avec le peigne, et continuez ainsi sur plusieurs aller-retour en inversant les fils de chaîne à chaque fois et en peignant la trame pour la serrer vers le haut.

 diy, tissage, mural

 Montez ainsi le fil de trame jusqu’à épuisement de la navette. Finir le fil en le laissant libre de quelques cm sur le côté. Préparez une autre navette avec un nouveau fil et passez la de la même façon dans le métier en inversant les fils de chaîne par rapport au passage d’avant : dessus, dessous, dessus, dessous…

 diy, tissage, mural

Finissez cette deuxième navette puis préparez une navette de fil de soie.

 diy, tissage, mural

Réalisez un motif avec le fil de soie : passez la navette de la même façon que les fois précédente mais pas sur toute la longueur du tissage, uniquement sur les trois quarts des fils du centre. Peignez ce fil contre les autres fils de trame, laissez une longueur de fil sur la gauche qui sera rentrée au dos du tissage, comme les autres fils, à la fin.

 diy, tissage, mural

Passez le fil de soie avec la navette sur le fil de chaîne, en diminuant le nombre de fils petits à petits : supprimez le même nombre de fil de chaque côté au fur et à mesure pour obtenir un triangle centré.

Continuez ainsi le long du tissage, en peignant bien le fil pour serrer le tissage.

 diy, tissage, mural

Une fois le triangle fini, s’il vous reste une longueur de fil de soie, déroulez-la de la navette et laissez la en pelote le long du tissage. Vous pourrez la reprendre ensuite pour réaliser le reste du motif.

 diy, tissage, mural

Remplissez maintenant les côtés du triangle. Préparez une navette de fil de laine et passez-la sur le côté jusqu’à limites du triangle.

diy, tissage, mural

Faites ainsi des aller-retour sur le côté gauche pour remplir l’espace de fil de chaîne. Serrez bien le tissage avec le peigne.

diy, tissage, mural

Faites de même sur le côté droit.

 diy, tissage, mural

Reprenez le fil de soie sur la navette et réalisez un triangle dans le sens inverse du premier pour créer un motif de sablier.

 diy, tissage, mural

Un fois le triangle fini, laissez une marge de fil de soie sur le coté. Vous allez remplir les côtés du deuxième triangle de la même façon que pour le premier. Seul changement, vous devez utiliser l’aiguille à laine au lieu de la navette car cette dernière ne passera pas dans la largeur du sommet du triangle.

 diy, tissage, mural

Remplissez ainsi les deux côtés avec l’aiguille et le fil de laine au fur et à mesure.

diy, tissage, mural

Le motif est complet, il ne vous reste plus qu’à tisser une bande horizontale de la même largeur que la bande du haut par laquelle vous avez débuté le tissage.  Tissez différentes couleurs.

 diy, tissage, mural

Il se peut qu’enserrant le tissage, il se creuse sur les côté et s’arrondisse en bas.  Pour finir le bas du tissage de façon linéaire et le plus près passible des clous, utilisez une aiguille et du fil de laine pour former de petits triangles sur les côtés et récupérer une ligne horizontale droite.

 diy, tissage, mural

 Enlevez la règle du haut du tissage en faisant attention à ne pas bouger les premières rangées de fils.

 diy, tissage, mural

Enlevez les fils de chaîne de la rangée de clous du haut et repassez aussitôt ces fils dans la règle pour ne pas défaire le tissage. Attention ces étapes sont minutieuses.

 diy, tissage, mural

Choisissez une branche correspondant au diamètre de fils laissés libres par la règle et d’une longueur supérieure à la largeur du tissage. Progressivement, enlevez la règle et remplacez la par la branche.

 diy, tissage, mural

Il se peut que vous ayez besoin de rajouter quelques rangs de fils de trame en haut du tissage afin de combler un peu d’espace laissé par le fil de chaîne et que ce dernier soit bien tendu sur la branche. Par ces rangs, utilisez l’aiguille à laine.

diy, tissage, mural

De la même façon, enlevez les fils de chaîne des clous du bas et glissez une branche fine à la place. Comblez les trous avec un ou deux éventuels rangs de fils de trame rajoutés à l’aiguille.

diy, tissage, mural

Retournez le tissage sur l’envers afin de rentrer tous les fils de façon invisible. Pour cela, passez le surplus d’un fil dans le chas de l’aiguille. Passez l’aiguille dans deux ou trois mailles arrières du tissage, juste au dessus du dernier point du fil, puis tirez sur l’aiguille pour faire passer le fil dans ces mailles.

 diy, tissage, mural

Coupez le fil à ras de la dernière maille. Procédez de la même façon pour tous les surplus de fils au centre du tissage et sur les cotés : glissez quelques millimètre dans deux ou trois mailles et coupez à ras.

 diy, tissage, mural

Retournez le tissage sur l’endroit : ni vu ni connu tous les bouts de fils ont disparus !

 diy, tissage, mural

Pour accrocher mon tissage, j’ai choisi un lien de cuir. J’ai fait deux boucles aux extrémités de la largeur de la branche. J’ai fermé ces boucles avec des nœuds de fils de soie.

 diy, tissage, mural

J’ai aussi  fabriqué un pompon-gland en fil de soie et l’ai accroché au bas du tissage, au centre de la branche.

 diy, tissage, mural

Il ne vous reste plus qu’à fixer votre tissage au mur avec un clou, un morceau de masking tape, une punaise…. Ce motif de sablier, symbole du temps qui passe, exprime bien le temps passé à tisser ce panneau ! Vous verrez le tissage est très détendant, c’est un mouvement répétitif et relaxant.

 diy, tissage, mural

Vous pouvez aussi profiter des petits trous laissés dans le tissage au niveau des jonctions entre fil de laine et fils de soie sur les bords du sablier pour y glisser des fleurs, des herbes folles et autres branchages fins !

 

Commentaires

  • un vrai tissage!! et merci pour les photos de ce "pas à pas". ton tableau rend bien!!!!

  • La mise en scène est magnifique. Bravo pour l'art et la manière de faire de jolies choses avec trois fois rien. J'adore cette superbe création.

  • Merci Auflu et Isabelle pour vos messages, c'est adorable :)

  • Ton pas à pas est très enrichissant.
    Depuis que j'ai essayé sur des tiges de lavande (je crois bien que je n'ai pas commencé par le plus simple!!), cette technique m'intéresse.
    J'aime beaucoup ta présentation finale, avec les vieux livres, jolie photo...

  • Cela me fait penser aux 100 idées de mon adolescence !
    Le résultat est superbe.
    En plus j'ai eu l'impression que tu racontais une histoire plutôt qu'un pas à pas.

  • Merci Grame et Brigitte :)

    Grame, tes premiers tests avec la lavande sont très sympas ! Tu peux aussi réaliser un tissage en glissant des végétaux de temps en temps comme fil de trame. c'est ce que je voulais faire au départ, mais je me suis laissée charmer par les dégradés des laines ;)

    Brigitte, tu as raison, le tissage raconte des histoires ! on utilise souvent des chutes de laines qui ont servi à d'autres ouvrages et sont donc des souvenirs de personnes, de moments, de créations... Un peu comme les patchworks qui sont composés de chutes de tissus. Et puis le tissage peut se faire à plusieurs mains ! J'ai fait celui-ci en vacances chez mes parents, cela a rappelé de bons souvenirs à Maman et elle est l'auteur de quelques une des rangées de laine ;)

  • Un peu, voire beaucoup d'émotion, en lisant ce pas à pas dont les photos ont été réalisées à la maison, avec tant de souvenirs qui remontent...! pas seulement ceux de cet été, mais aussi les plus anciens, quand toutes les deux, mère et fille, on s’affairait sur nos métiers à tisser, avec bonheur :
    Marion le dit bien, le tissage est quelque chose de très relaxant, et créatif.
    Merci Marion pour ce moment de détente et de partage.
    "le temps qui passe", eh oui le temps passe mais les souvenirs restent !

  • Merci pour toutes les photos me montrant toute la fabrication de votre
    tissage qui est tres joli.j'aime beaucoup les coloris
    J'aimerais aussi me lancer dans le tissage mais faits avec des vieilles lanières de toile ....

  • Bonjour Claire,

    Le principe du tissage avec les lanières de tissu reste le même. Il vous suffit de remplacer le fil de laine de trame par les lanières de tissus. Bonne création !

  • Et oui le tissage avec des bandes de tissu s'appel de la LIRETTE" que de souvenirs pour moi aussi ! Je tisse,tu tisses, elle tisse....

Les commentaires sont fermés.