• Un trésor dans les poubelles de mon quartier...

    Trouvé le week-end dernier dans la rue, ce buste de couturière avait passé plusieurs jours sous la pluie après le long séjour dans une cave à en juger par son look ! J'ai quand même décidé de l'adopter et de tenter de le remettre en état...

    buste, couture, chiné et retapé

    Avant : il n'est pas encore retapé, mais ne sort pas de la poubelle non plus. Tel que vous le voyez, ce buste a déjà subi 4 lessives à la main, un traitement anti acariens et insectes (on ne sais jamais), et un séchage intérieur au sèche-cheveux :)

    buste, couture, chiné et retapé

    J'aimais bien le côté "destroyed " du col, mais c'était une des parties importantes à restructurer pour que la tige centrale reste verticale et que le buste retrouve son maintient. Lin et carton dans l'ensemble avaient gardé un bon aspect général, malgré de nombreux accros et une épaule cabossée que j'ai pu remettre en forme au moment de la lessive, le carton étant humide. J'ai laissé sécher le buste quelques jours pour que le carton et le tissu se retendent avant de passer à la suite.

    buste, couture, chiné et retapé

    Après : J'ai recollé le carton autour du socle en bois au niveau du col puis posé un biais de maintient à la lisière du lin et du bois. J'ai fait de même pour le bas du buste : la jointure entre lin et bois est maintenue par un bais collé et cousu. Des épingles assurent la tension du lin aux endroits ou il s'est distendu avec le temps et l'usure. J'ai ensuite rapiécé les accros avec du lin brut et des points apparents. Enfin j'ai découpé deux pièces de cuir pour finaliser les épaules. Ce buste a perdu son trépied, mais en attendant de lui chiner un pied de fortune, j'ai collé un rond en feutre épais sous la tige centrale, ce qui permet de le poser en appui.

    buste, couture, chiné et retapé

    Pas sûre que je puisse me servir de ce buste pour la couture, mais il a trouvé une belle seconde vie comme élément déco !